15 meilleures choses à faire à Vannes

15 meilleures choses à faire à Vannes
15 meilleures choses à faire à Vannes

Un nombre étonnant de 272 monuments historiques se cachent dans les murs de Vannes.

Et ces défenses ont de quoi faire rêver, car elles clôturent la quasi-totalité de la vieille ville avec de puissantes portes et tours.

Il n’est pas exagéré de dire que vous vous demanderez en quelle année nous sommes lorsque vous marcherez au ralenti dans les rues pavées et que vous pénétrerez sur les places où se dressent des maisons en bois datant des années 1400 et 1500.

Vous pourrez ensuite mettre le cap sur le golfe du Morbihan où se trouve un archipel de 42 îles dans des eaux calmes et fermées sur l’Atlantique.

Explorons les meilleures choses à faire à Vannes :

1. Les remparts de Vannes

La ville a été fondée sous le nom de Venetorum par les Romains au 1er siècle, mais au 3e siècle, l’Empire romain était suffisamment vulnérable pour que cette implantation nécessite un castrum fortifié.

Pendant près de 1 500 ans, les murs ont été agrandis et modifiés, et leur aspect actuel date des années 1630, lorsque le bastion de la Garenne a été ajouté.

Après quelques démolitions dans les années 1800, les murs sont devenus protégés en 1911. Ils constituent un ingrédient essentiel du charme historique de Vannes, puisqu’il s’agit de l’une des seules fortifications de ville subsistant en Bretagne.

Les tronçons sud et ouest sont en meilleur état, avec des tours, des portes, des bastions, des courtines et des ponts fortifiés qui ont tous une histoire à raconter.

2. Jardin des Remparts

S’il y a une photo qui résume bien Vannes, c’est le panorama depuis la rue Francis Drecker, sur le magnifique parterre devant les murailles, et avec la cathédrale derrière.

Le Jardin des Remparts est peut-être l’endroit idéal pour apprécier le Bastion de la Garenne et les trois tours, Tour du Connétable, Tour Poudrière et Tour Joliette, le tout dans un joli parterre formel avec des pelouses géométriques, des parterres de fleurs et des topiaires précises.

Le jardin est délimité par le ruisseau de la Marle, qui a joué un rôle important dans la vie locale jusqu’au XXe siècle, comme nous le verrons dans un instant.

3. Les Vieux Lavoirs

Sur le pont de la rue Porte Poterne, qui pénètre dans la ville fortifiée par la porte du même nom, vous pouvez regarder en bas et voir les anciens lavoirs sur la rive droite de la Marle.

Ces bâtiments à colombages et aux toits pentus font croire à beaucoup de gens qu’ils sont médiévaux.

Or, les lavoirs sont beaucoup plus récents qu’il n’y paraît. Ils datent du début du XIXe siècle et ont été utilisés jusqu’à leur fermeture en 1951 pour des raisons d’hygiène. Ils ont été entretenus depuis lors et rappellent de manière amusante que la lessive était une tâche plus rustique avant l’époque des machines à laver.

4. Place Henri IV

Au sommet de la Colline du Mené, la partie supérieure de la ville intra-muros, la place Henri IV est une jolie place ancienne, remplie de maisons en colombage des XVe et XVIe siècles, chacune peinte d’une couleur différente.

Il y a une crêperie avec des sièges en terrasse dans le coin, alors vous ne pouvez pas être blâmé pour prendre quelques instants pour scruter ce vieux cadre romantique avec un café au lait et une crêpe au caramel.

Il y a six « monuments historiques » sur cette seule petite place, et chaque maison est en porte-à-faux de sorte que le dernier étage est souvent beaucoup plus grand que la base en granit.

5. Musée d’Histoire et d’Archéologie

Avant d’entrer, prenez le temps de contempler le Château-Gaillard du XVe siècle.

Vous vous trouvez devant ce qui était le bâtiment du parlement breton jusqu’en 1535. Il est construit en pierre de granit, avec des fenêtres à meneaux et un escalier en colimaçon s’élevant vers une tour polygonale.

L’intérieur est orné de boiseries peintes, de cheminées caverneuses et de plafonds à caissons.

Le Cabinet des Pères du Désert, avec 66 panneaux de bois peints au 17ème siècle, est très particulier.

Le musée excelle pour ses objets préhistoriques récupérés dans les mégalithes près de Vannes, à Locmariaquer et Carnac.

Admirez les bijoux, les haches polies et les poteries qui semblent avoir été fabriquées hier.

6. Place de Valence

Le saint patron de Vannes est Vincent Ferrer, un missionnaire qui est arrivé dans la ville au début du XVe siècle et qui y est mort en 1419. Il était originaire de Valence en Espagne, ce qui explique le nom de cette petite place à l’intérieur des murs.

On prétend que le saint a vécu dans ce qui s’appelle aujourd’hui la Maison de Vincent Ferrer sur la place, une imposante maison à colombages sur un socle en pierre de granit.

Mais ce n’est pas l’attraction principale de la place de Valence, car vous pouvez prendre une photo du couple à l’air jovial « Vannes et sa Femme », sculpté dans le granit vers le XVIe siècle sur une maison à l’angle de la rue Noé.

Personne ne sait vraiment qui a réalisé cette sculpture, mais c’est un élément précieux de l’histoire de Vannes.

7. La Cohue

Ce beau bâtiment à colombages est le siège du musée des beaux-arts de Vannes.

Mais La Cohue vaut surtout le coup d’œil pour ce qu’elle a représenté dans le passé : La partie la plus ancienne du bâtiment date des années 1200, et pendant des siècles, le rez-de-chaussée a été le marché couvert de Vannes.

Le Parlement breton s’est réuni à l’étage entre 1675 et 1689, tandis que les États de Bretagne, une sorte d’assemblée provinciale sous l’Ancien Régime, ont siégé ici dix fois entre 1431 et 1703. À l’étage supérieur, on trouve quelques fascinantes expositions temporaires d’art contemporain, ainsi qu’une exposition permanente concise qui comprend un Delacroix et un Monet.

8. Cathédrale de Vannes

Avec ses sept cents ans d’existence, la cathédrale de Vannes est un mélange de styles, avec des éléments romans, gothiques, renaissance italienne et néogothiques, tous construits en granit.

L’élément le plus ancien est aussi l’un des plus remarquables ; le clocher de la façade est de style roman et date des années 1200, c’est la seule partie de la cathédrale originale encore présente.

Vous pouvez reprendre la trace de Vincent Ferrer, dont la statue se trouve sur un pilier dans le portail principal, et vous trouverez sa tombe dans une chapelle sur le côté nord de l’édifice.

9. Porte Saint-Vincent

Principale entrée sud de la ville fortifiée, c’est par cette porte que les visiteurs maritimes entraient à Vannes au XVIe siècle.

Le long port en forme de doigts commence directement sous la place Gambetta, et cette porte baroque se trouve à quelques pas au nord.

Si elle a un aspect moins médiéval que le reste des défenses de Vannes, c’est parce que la brèche dans les murs n’a été créée qu’à la fin des années 1500, pour permettre un accès facile au port, qui venait d’être reconfiguré pour s’approcher de la ville.

En entrant, notre ami Vincent Ferrer vous bénit depuis une niche au sommet, tandis que les armoiries de Vannes sont taillées dans le granit en dessous.

10. L’aquarium de Vannes

Un bon choix pour les jours de pluie si vous avez du temps ou des enfants impatients, l’Aquarium de Vannes se trouve à quelques minutes au sud-ouest de la ville fortifiée.

Il y a 50 réservoirs dans trois zones principales : Mers tempérées, mers tropicales et milieux d’eau douce tropicaux.

La star des eaux douces chaudes est arrivée à l’aquarium par un chemin inhabituel.

Eléonore, le crocodile du Nil, a été capturé dans les égouts de Paris, sous le Pont-Neuf, en 1984. Elle pèse 250 kilos et mesure plus de trois mètres de long.

La zone tempérée a pour mission de contribuer à la préservation du milieu océanique du golfe du Morbihan. Deux de ses pensionnaires, l’hippocampe et la seiche, sont en voie de disparition dans cette région du monde.

11. Château de l’Hermine

Construit dans les murs, ce magnifique château est visible depuis la rue Alexandre le Pontois.

Le palais raffiné que nous voyons aujourd’hui date des années 1700 et a remplacé un château beaucoup plus formidable qui était la résidence des ducs de Bretagne entre les années 1300 et 1500.

Le roi François Ier y a séjourné dans les mois qui ont précédé l’unification de la Bretagne à la France en 1532, et le bâtiment, dans sa forme actuelle, est un espace d’exposition imposant.

En mai, vous pourrez vous imprégner de la tradition maritime de Vannes lors de l’exposition Photo de Mer, organisée dans les doux jardins à la française de la rive droite de la Marle.

12. Port de Vannes

Lorsque le soleil est de la partie, vous pouvez vous dégourdir les jambes sur les quais du port, qui descend de la ville fortifiée jusqu’au golfe du Morbihan.

Les voiliers sont amarrés sur presque toute la longueur du port, et il y en a quelques-uns à surveiller : Le Corbeau des Mers, un sloop de pêche à la langouste de 1931, et Les Trois Frères, un navire de pêche spécial appelé Sinagot, le dernier de ce type à avoir été construit, en 1941. L’esplanade française classique bordée d’arbres, qui vient d’être rénovée, longe tout le côté ouest du port.

L’office du tourisme se trouve ici si vous avez besoin de connaissances locales supplémentaires.

13. Golfe du Morbihan

Au port, vous pouvez embarquer sur un bateau pour un voyage autour du spectaculaire Golfe du Morbihan, qui compte 42 îles et est presque complètement fermé à l’océan, à l’exception de l’étroit détroit entre Port-Navalo et Kerpenhir.

Il y a plus de 12 000 hectares à découvrir, alors si vous voulez creuser davantage, les possibilités sont presque inépuisables, des promenades à vélo et des randonnées aux croisières sur les îles, en faisant escale dans de petits ports pittoresques avec des maisons de pêcheurs en granit rose et des roues à aubes.

La plupart des îles et îlots sont inhabités, ce qui vous permet de descendre à terre pour trouver la paix et l’isolement parfaits, et de revendiquer votre propre coin de cet environnement naturel unique en son genre.

14. Semaine du Golfe

Tous les deux ans, à l’occasion de la fête de l’Ascension, en avril ou en mai, le paysage maritime se pare de voiles pendant la Semaine du Golfe, alors que dix-sept villes du golfe se mettent à l’heure de la mer.

Cette semaine-là, deux grandes parades maritimes sont organisées, tandis que pendant trois jours consécutifs, une flottille massive remplit la baie.

Dans un tout autre registre, si vous venez en été, vous pourrez vous attarder quelques heures sur la seule plage de la région de Vannes, la Plage de Conleau, qui dispose également d’une piscine extérieure alimentée par l’océan.

15. Nourriture et boissons

Les fruits de mer doivent être une priorité à Vannes, car vous n’avez peut-être jamais goûté de coquillages plus frais.

Un plateau de fruits de mer est un grand plat de crevettes, langoustines, huîtres, crabes, moules et autres.

Si cela chatouille vos papilles, un court trajet en voiture vous mènera aux parcs à huîtres de Séné et de Larmor-Baden, qui organisent des conférences et des séances de dégustation instructives. Dans ce cas, les visiteurs pouvez louer une voiture à Vannes.

En Bretagne, vous ne pouvez pas ignorer la crêpe, qui est pratiquement un mode de vie : Essayez-en une sucrée avec du nutella ou du caramel, ou optez pour une galette salée, avec un œuf, du fromage et du jambon ou du saucisson.

Le cidre, quant à lui, est pressé tout autour du Golfe du Morbihan. Il est doux et très rafraîchissant, avec une légère acidité.